Black Friday : comment éviter les arnaques en ligne

19 août 2019

Pendant le week-end du 29 novembre 2019, votre carte bleue va avoir l’opportunité de chauffer. De nombreux sites vont vous proposer des rabais intéressants, des offres aux petits oignons et des réductions plus qu’alléchantes. Malheureusement, certains sites internets malhonnêtes vont profiter de ce Black Friday pour tenter de vous duper. Produits non conformes, commandes qui n’arrivent jamais, contrefaçons, récupération de données… Il existe de nombreuses façons de se faire avoir si l’on n’est pas un minimum vigilant et réactif. Mais pas de panique, il existe quelques astuces pour éviter les faux bons plans et les fraudes pendant votre shopping en ligne. Et s’il est déjà trop tard, il est encore possible d’agir. Nous vous présentons donc dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur les escroqueries 2.0 et comment y faire face.

Illustration d'arnaque en ligne

Arnaques en ligne : comment les éviter ?

Avant toute chose, on évite de se faire piéger. Avant de passer commande sur un site internet, on vérifie quelques points essentiels pour repérer si la boutique est sûre ou non.

Ayez un bon anti-virus

Commençons par les bases de la protection de données : les anti-virus. Ces logiciels vous permettent de protéger vos données personnelles, d’éviter le phishing et de lutter contre les logiciels malveillants et les virus. Ils peuvent également vous informer si un site internet est sûr et vérifié, par une petite icône par exemple. De nombreux sites d’arnaques en ligne sont truffés de virus, et un clic suffit parfois à mettre ses données en danger. Il existe des versions gratuites, mais certaines versions payantes vous permettront d’avoir une protection plus efficace. Kaspersky vous propose par exemple une protection de PC à seulement 29,99€ par an, ainsi que d’autres forfaits pour préserver vos différents appareils. Chez NordVPN, pas de protection contre les virus mais une sécurité de vos données personnelles. Différents degrés de protection sont disponibles à partir de 3,50€ par mois.

Signe Https devant une adresse HTML

Http ou https ?

La première étape quand on se rend sur un site marchand, c’est d’en vérifier l’adresse. Si vous cherchez une marque spécifique comme Adidas ou Microsoft, assurez-vous que le nom de l’enseigne figure dans l’adresse et qu’il s’agit bien du site officiel. Pour connaître l’adresse exact d’une boutique en ligne, le mieux est encore d’entrer le nom dans votre moteur de recherche. Généralement, le premier résultat qui apparaît est le site réel de la marque. Si l’on reprend notre exemple utilisé plus haut, un site au nom étrange comme “http://www.superbonplan-microsoft.net" n’a rien d’officiel. Il faut donc s’y rendre avec prudence. Vérifiez également la présence du fameux “https://" en début d’adresse. Ce préfixe indique que toutes les informations que vous entrez sur le site internet, comme vos noms et adresse ou vos coordonnées bancaires, seront chiffrées et donc protégées contre toute récupération d’un tiers mal intentionné.

Vérifiez la fiabilité

Comme leur nom l’indique, la présence des mentions légales est obligatoire sur tout site internet. Lorsque vous souhaitez vérifier la fiabilité d’une boutique pour éviter les arnaques en ligne, mettez-vous en quête de ces informations. Si elles sont trop difficiles à trouver ou ne vous semblent pas claires (absence de numéro de Siret, d’adresse…), il y a des risques que le site en question soit douteux. La deuxième étape dans ce cas-là est de regarder les avis clients. De nombreux sites comme Trustpilot ou Trusted Shops recensent les notes et opinions des consommateurs. Si un problème semble se répéter souvent dans les commentaires, il est de bon ton de se méfier. Attention toutefois à prendre tout ça avec des pincettes : la plupart des gens qui commentent sont ceux qui ont eu une mauvaise expérience. Pensez à bien lire les avis pour voir s’il s’agit juste d’un litige ou d’une arnaque réelle. Pour éviter les contrefaçons, le site contrefacon.fr vous permet de vérifier si la boutique en ligne que vous visez est susceptible de proposer des produits contrefaits.

Personne qui passe une loupe devant son orginateur

Regardez bien les offres

Une des arnaques en ligne les plus courante, c’est l’offre trop alléchante. La méfiance est de mise : si une promotion vous semble trop belle pour être vraie, c’est qu’elle l’est sûrement. Prenons un exemple fréquent : une paire d’escarpins Louboutin à 100€ ou moins. Quand on sait que leur prix est généralement compris entre 500€ et 1 000€, il semble peu probable que la marque propose une réduction si importante. Il y a donc fort à parier qu’il s’agit là d’une contrefaçon ou d’un autre type de fraude. Vérifiez également la politique de retour et de remboursement pendant les périodes de soldes comme le Black Friday. Il se peut qu’elles changent, qu’elles ne soient pas indiquées ou qu’elles soient complètement illégales. Sachez que selon l’article L221-18 du Code du consommateur, vous disposez de 14 jours minimum pour renoncer à votre achat, même après règlement. Si un site vous donne un délai plus court, ce n’est pas légal en France et il faut donc se méfier. Cet article présente tous les aspects de ce délai si vous souhaitez de plus amples informations.

Méfiez-vous des réseaux sociaux

Vous avez déjà sûrement vu défiler dans votre fil d’actualité Instagram ou sur le côté de votre mur Facebook des liens publicitaires. S’ils peuvent sembler intéressants, il faut les traiter avec prudence. En effet, il s’agit souvent de publicités ciblées. Elles sont obtenues en analysant vos recherches internet et tendent à vous proposer des articles similaires à ceux que vous avez déjà recherchés. Mais elles sont loin d’être toutes fiables. Par exemple, si vous avez récemment effectué une recherche sur le dernier iPhone, il se peut qu’un site vendant des contrefaçons du célèbre smartphone apparaissent dans votre feed. Et en voyant le nom du produit ou de la marque, l’utilisateur clique sans forcément faire attention au site sur lequel il se retrouve.

Je suis victime d’arnaques en ligne : que faire ?

Vous avez acheté sur un site internet mais quelque chose semble bizarre ? Ou vous êtes victimes d’une escroquerie avérée ? Ne baissez pas les bras, il existe des recours.

Employée de service client avec oreillette

Contactez le service client

La première étape est de s’assurer qu’il s’agit bien là d’une arnaque et de voir si une solution à votre problème peut être trouvée. Et le meilleur moyen d’en avoir le cœur net, c’est de joindre le service client du site. Cherchez sur la boutique l’onglet “Contact", “Aide" ou “Assistance". C’est généralement là que vous trouverez les coordonnées du service clientèle. Lorsque cela est possible, préférez le téléphone, même si certains numéros peuvent-être surtaxés. Vous pourrez ainsi parler avec quelqu’un et gérer le problème plus rapidement qu’en remplissant un simple formulaire. Les réseaux sociaux sont également un bon moyen de prendre contact avec la marque quand personne ne vous répond. Essayez donc d’identifier la marque sur Twitter ou d’envoyer directement un message privé. Vous pourrez parfois obtenir une réponse rapide.

Bloquez le paiement

Si vous vous rendez compte tout de suite que vous êtes victime d’une fraude et que le paiement n’a pas encore été débité, il est temps d’agir et de faire opposition sur votre carte bancaire. Vous pouvez le faire de deux façons. Soit en contactant directement le service concerné de votre banque, soit en appelant le numéro interbancaire dédié aux oppositions du Groupement des Cartes Bancaires au 0 892 705 705. Le blocage de votre carte sera effectif immédiatement et est irréversible. Il vous faudra contacter votre banque pour obtenir une nouvelle carte. Le site Ooreka vous explique en détail toutes les étapes de la procédure.

Paneau de gendarmerie Française

Engagez des poursuites

Si aucune solution intermédiaire ne peut être trouvée avec la marque, c’est le moment de prendre des mesures et de porter plainte. La fraude est un délit et est punie de jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375 000€ d’amende, et les arnaques en ligne ne font pas exception à la règle. Munissez-vous de toutes les pièces justificatives possibles : échanges de mails, bon de commande, relevé de carte bleue, pièce d’identité… Relevez tous les détails et gardez tout ce qui peut vous servir. Quand c’est possible, faites en sorte que l’heure et la date apparaissent afin de prouver vos dires. Mieux vaut trop de preuves que pas assez. Ensuite, vous pouvez déposer votre plainte au commissariat le plus proche ou remplir une pré-plainte en ligne. Le site service-public.fr vous explique en détails comment faire. Armez-vous tout de même de patience, ces procédures peuvent prendre du temps, surtout si la boutique est située à l’étranger.

Prévenez les autres utilisateurs

Pensez aux autres consommateurs qui pourraient vivre les même déboires que vous et laissez une revue sur un site d’aide à la consommation. Toutefois, les messages du type “GROSSE ARNAQUE, SITE A ÉVITER ABSOLUMENT" ne sont pas très utiles. Expliquez donc en détail quelle a été votre expérience, si votre problème a été réglé et comment. De cette façon, vous serez réellement utiles aux autres acheteurs qui vivent une expérience similaire.

Smartphone posé à côté d'une carte bancaire

Shoppez tranquille

Grâce à ces conseils, vous devriez pouvoir profiter du Black Friday et éviter les pièges et les arnaques en ligne. Mais soyez tranquilles, la plupart des sites de e-commerce sont relativement sûrs et en appliquant quelques principes simples de sécurité, vous devriez pouvoir faire vos achats en toute quiétude et faire de bonnes affaires. En plus, en passant par CodepromoBlackFriday.fr pour vos réductions et codes promos, vous êtes assuré de trouver des boutiques sûres et des partenaires triés sur le volet. Quoi qu’il en soit, pour éviter les arnaques, faites confiance à votre instinct : si vous ne le sentez pas, n’achetez pas !